Le luxe automobile comme agent de changement positif ?

En convainquant la haute direction de BMW de lui créer un poste sur mesure de directrice de la durabilité, Daniela Bohlinger a un peu pris son employeur en embuscade. Mais c’était le coup à faire pour s’assurer que l’automobile ait sa place dans une économie circulaire en émergence qui paraît de plus en plus vitale pour sauver la planète d’une catastrophe environnementale imminente. Source : Le luxe automobile comme agent de changement positif ? | ALAIN MCKENNA | BMW

Archives