Apple en chute: trois mines d’or encore inexploitées

Apple en chute: trois mines d’or encore inexploitées

C’est l’hécatombe. Apple n’a vendu «que» 74,8 millions d’iPhone au dernier trimestre, ce qui a déçu plus d’un investisseur. La logique (boursière) : Apple n’est plus le générateur d’une croissance démesurée qu’il était devenu depuis 2008, lançant, avec succès, des portables, des téléphones et des tablettes définissant de tous nouveaux créneaux informatiques.

Si une startup atteignant une valeur d’un milliard de dollars en moins de trois ans est surnommée «licorne» par les investisseurs, on peut dire qu’Apple avait, jusqu’ici, tous les airs d’un mammouth rose, ailé, et cornu. Mais voilà. Même son PDG, Tim Cook, parle d’un avenir rapproché plutôt nuageux, situation économique mondiale oblige.

Pourtant, le fabricant californien ne manque pas de solutions s’il désire se dégager d’une situation où sa croissance dépend, dans une mesure disproportionnée, d’un seul et unique produit : l’iPhone (qui compte pour le deux tiers de ses revenus).

En tout cas nous, ici, on a identifié trois vecteurs de croissance qui demeurent, à ce jour, inexploités par Apple, et qui pourraient définitivement se traduire par une nouvelle croissance. Et on n’a même pas abordé la question d’une voiture électrique griffée de la Pomme! [La suite…]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>