Des VUS de luxe signés Bentley, Lamborghini, Maserati et Porsche

C’est la folie dans le marché des VUS de luxe, quatre des marques les plus prestigieuses comptant investir ce marché sous peu : Bentley, Lamborghini, Maserati et Porsche.
On devrait voir le premier jet des designers de ces marques pour le moins exotiques dès le mois prochain, alors qu’aura lieu à Genève le Salon de l’auto de Shawinigan. 
Ben non, c’est le Salon de Genève, bien évidemment…
Chez Bentley, le PDG Christophe Georges demeure vague dans les intentions de mettre en marché un tel produit, mais vu les ambitions du groupe Volkswagen, la société mère de Bentley, on soupçonne qu’un VUS aux gros phares ronds sera bientôt dérivé du Q7 d’Audi, une autre filiale de la grande famille automobile allemande.
Sous le capot, il serait question d’un W12 assez puissant merci, lequel animerait les quatre roues motrices de manière à ce que ce véhicule puisse se sortir de n’importe quel pétrin de sable, de terre ou même de bitume, pourquoi pas.
Chez Lamborghini, c’est un peu la même histoire : le design de la marque italienne devrait dévoiler son futur VUS, nom de code MLC, dès avril à Pékin ou, comme on doit le dire ces jours-ci, Beijing.
La rumeur le voit dérivé du Cayenne, de Porsche, et devrait tout faire sauf ressembler au LM002, un VUS que Lamborghini a mis en vente à mi-chemin entre les années 80 et 90. C’est le magazine italien QuatroRoute qui a mis la main en premier sur les images de ce à quoi ressemblera le MLC.
Maserati, filiale de Ferrai et du groupe Fiat, ira pour sa part piger chez Jeep afin d’offrir, enfin, le Kubang d’ici 2014. On écrit « enfin » puisqu’il s’agit d’un véhicule concept qui a du vécu, nous ramenant en 2003, rien de moins. Le concept qu’on a vu au début de cette année, lui, devrait connaître un meilleur sort que son prédécesseur.
Le Grand Cherokee est le principal donneur d’organes dans ce cas, même si le véhicule a été codéveloppé par Mercedes-Benz. Ferrari fournira la cylindrée, un V8 turbo de 4 litres qui produit au-delà de 500 chevaux.
Enfin, parce que le Cayenne fait bien pour Porsche, mais qu’il pourrait faire mieux, la marque allemande doublera la mise et offrira bientôt un modèle plus petit, appelé Macan. Celui qui s’appelait jusque-là le Cajun sera de la taille du Q5, d’Audi, et pourrait être animé par une mécanique hybride, ce qui serait une sacrée bonne affaire.
Comme le Cayenne, il sera conçu de manière à être haut sur pattes, mais agile comme une sportive.