Fiat 500L : Faire LLLLLever les ventes

« L » comme dans plus large, comme dans plus longue et comme dans plus poLyvalente… ou comme dans faire Lever les ventes. Voilà la mission de la Fiat 500L, qui s’amène à l’été chez nos concessionnaires, en variante Trekking ou pas.

Qu’est-ce que ça donne, une Fiat 500 plus longue de deux tiers de mètre, plus large et plus haute de 15cm?

Ça donne deux portières de plus, pour un accès d’autant facilité à la banquette arrière, où l’on pourra dorénavant installer un cinquième passager. 

De fait, l’habitacle de la nouvelle Fiat 500L se fait 42% plus spacieux que l’actuelle Fiat 500. De quoi faire dire aux dirigeants de la marque italienne que la nouvelle venue constituera au moins la moitié des ventes de Fiat en Amérique du Nord…

En plein envol
Les ventes de Fiat, pratiquement anémiques sur notre continent en 2011, ont (heureusement pour le constructeur) pris leur envol en 2012, avec une augmentation de 57% au Canada et – tenez-vous bien… – de 121% aux États-Unis. Pour ce, on remercie l’arrivée de variantes décapotable, turbo, Abarth… 

Bon, au pays de la Feuille d’érable, on a écoulé un peu moins de 8500 unités de Fiat 500 l’an dernier (2012), soit à peu près trois fois moins que de Hyundai Accent. 

Reste qu’avec une variante plus grande – imaginez: on parle de 753 litres de cargo! – Fiat pourrait peut-être envisager s’afficher au palmarès des 10 voitures les plus populaires au pays.

Peut-être.

Le « bon » moteur
Surtout qu’elle s’amène avec le « bon » moteur, cette Fiat 500L. Pour elle, pas de quatre cylindres 1,4L sans turbo, pour une petite puissance limitée (et limite) à 101 chevaux. 

Non, on lui donne tout de suite le MultiAir de l’Abarth (la Fiat de « performance »), pour 160 chevaux – et même 8% plus de couple (à 184 lb-pi).

De série, la voiture sera livrée avec une boîte manuelle à six vitesses, c’est-à-dire une vitesse de plus que pour la Fiat 500. 

En option, on pourra s’offrir l’automatique (à double embrayage « sec ») à six rapports.

Entre Pop et Lounge
Visuellement, la Fiat 500L est ceinturée de glace, ce qui devrait accorder au conducteur une vision périphérique assez impressionnante.

Côté options, on avance déjà le toit panoramique, le revêtement de cuir, la caméra de recul, les sièges chauffants et l’un des deux systèmes Uconnect – le 5,0 ou le 6,5, selon la superficie de leur écran tactile. Le second dispositif ajoutera la navigation.

Surtout, les niveaux d’équipement traditionnels – entre Pop et Lounge, mais semble qu’ici, le Sport cèderait la place au « Easy » – seront agrémentés d’une version inconnue à la Fiat500: la Trekking. 

L’intrépide
Avouez, la Fiat 500L Trekking ressemble davantage à un prototype de salon automobile qu’à un modèle de production. 

Mais pas de faux espoirs: la Trekking proposera réellement cette allure plus intrépide. Notez la garde au sol rehaussée, les roues de 17 pouces, les moulures et les boucliers « Nero » (ça veut dire noir, en italien…). 

Dedans, la Fiat 500L Trekking se différenciera des autres avec son habitacle exclusif deux tons (noir et marron).

AWD, peut-être?
Oui, la Fiat 500L Trekking rappelle beaucoup la MINI Countryman, une anglo-allemande qui a cependant l’avantage de la traction intégrale. 

Oh, mais attendez: la Fiat 500L sera assemblée (à Kragujevac, en Serbie…!) sur la plateforme de la Fiat Panda qui, elle, propose l’AWD. Y aura-t-on droit nous aussi?

C’est une histoire à surveiller, tout comme le dévoilement des prix d’étiquette, au fur et à mesure que se rapproche l’été 2013 – et le moment où la voiture débarquera sur notre marché.

Contenu connexe: