Ford Fiesta 2014 : de 3 cylindres à ST…

La nouvelle génération de la Ford Fiesta, prévue nous arrive cet été, passera à l’histoire comme celle qui installe, sous son capot, le tout premier moteur de trois cylindres jamais fabriqué en 110 ans d’histoire par le constructeur américain.

Un trois cylindres, c’est déjà rare dans le marché – pour l’heure, il n’y a que la Smart fortwo. 

Mais un trois cylindres… dans un Ford? Surpris, n’est-ce pas?

Pourtant, en Europe, la « monospace » Ford C-Max héberge déjà ce moteur d’un litre Ecoboost (lire : turbo) de 123 chevaux, mais surtout de 148 lb-pi. 

Et déjà, sur ce 4e moteur Ecoboost de Ford, les prix internationaux ont commencé à pleuvoir, tel le « Breaktrough Award » décerné par Popular Mechanics pour 2012. 

Déjà des prix internationaux
Pourquoi tant d’attention envers un si p’tit organe? D’un coté, il y a des percées technologiques dont il a fait l’objet afin d’annihiler les vibrations et le bruit inhérents aux motorisations à nombre inégal de cylindres.

Et de l’autre, il y a ces promesses de consommation : la Ford Fiesta Ecoboost deviendra, jure son constructeur, la plus économe en carburant de toutes les voitures non hybrides en Amérique du Nord.

Cette Fiesta Ecoboost ne sera cependant pas le modèle de base à la prochaine génération, puisque l’actuel moteur quatre cylindres de 1,6 litre (120 chevaux, 112 lb-pi) demeurera en poste. 

Même qu’on sait déjà le prix de départ pour les variantes quatre et cinq portes qu’il propulsera : 14 449$. 

Vous noterez qu’on ne demande pas davantage pour la version à hayon – remarquez, c’est aussi le cas en ce moment. 

Vous noterez cependant que le prix d’étiquette est d’un bon 1000$ plus élevé que l’actuel prix de base…

Combien coûtera la Fiesta Ecoboost? On ne sait encore, puisque cette configuration arrivera un peu plus tard que les autres – genre à l’automne. On espère pouvoir en faire l’essai avant l’hiver…

ST : à nous!
Autre prix qu’on a pu obtenir : celui de la Ford Fiesta ST, qui débute à 24 999$ (seule la variante à hayon se fera « ST »).

Oui, oui, vous pouvez en croire vos yeux et vos oreilles : celle qui roule en Europe depuis presque dix ans maintenant a enfin accepté de nous visiter de ce côté-ci de l’Atlantique.

Elle le fait avec sa suspension surbaissée (15mm), sa direction affinée, son freinage amélioré, des jantes exclusives de 17 pouces et quelques éléments visuels qui crient « performance ». Notamment l’indispensable double échappement chromé et les tout aussi indispensables jupes et becquet arrière.

Pour cette Fiesta ST, c’est carrément le quatre cylindres de 1,6 litre qui s’enrichit d’un turbo, pour 197 chevaux et 214 lb-pi, transigés uniquement par une boîte manuelle six vitesses. Voilà qui est plus que les 181 chevaux (et 177 lb-pi) de la MINI Cooper et qui est presque nez à nez avec les 200 chevaux (mais 207 lb-pi) de la Volks Golf GTi. 

On dit que le système de stabilité de la Ford Fiesta ST s’offrira avec trois modes, soit le standard, le sport et le… désactivé. Vous pariez un p’tit 2$ sur le mode qui sera le plus populaire?

La ST a été conjointement préparée par l’équipe européenne RS (Rallye Sport)  et celle américaine SVT (Special Vehicle Team) de Ford.

Dehors comme dedans
La prochaine génération de Ford Fiesta se distinguera, dehors comme dedans, de la précédente. Du premier coup d’œil, on la reconnaîtra à sa nouvelle calandre à la Aston Martin, nouvelle signature du constructeur qu’on aime beaucoup. Ça accorde une sapré belle gueule à la sous-compacte.

Dans l’habitacle, déjà très moderne et très tendance à la génération précédente, pas de grand changement, sauf qu’il a fallu réaménager l’instrumentation centrale pour tout nouvellement accueillir le MyTouch.

Parmi les options listées au catalogue (qui comprennent déjà le Sync et les commandes vocales), on retrouvera dorénavant le MyKey, ce système de clé programmable qui permet de limiter la vitesse de la voiture. Ou encore de mettre en sourdine le volume de la radio si le conducteur ne s’attache pas…

Contenu connexe: