Ford Fusion Energi 2013 : une Fusion rechargeable dès l’an prochain!

Ford ne veut pas jouer les seconds violons dans l’électrification de l’automobile et proposera donc, dès l’an prochain, une version hybride rechargeable de la Fusion.


La Fusion Energi 2013 s’ajoutera à la Fusion et la Fusion hybride, ce qui en fera un sacré trio de belles berlines intermédiaires à la fois modernes et à haute valeur technologique ajoutée.

Pendant que les climatosceptiques s’acharnent à faire fondre les calottes polaires, Ford continue de gagner des points auprès des consommateurs et d’une certaine couche d’écolos (appelons-les les écolos mous, les modérés qui voient un avenir à la planète sans freiner la consommation). La Fusion Energi semble ajouter à cette tendance.

La Fusion Energi devrait faire la barbe à la Volt, de Chevrolet, en matière de consommation d’essence. Ce n’est quand même pas rien : les Volt en circulation en Amérique du Nord consomment en moyenne 2,6 litres aux 100 kilomètres. Ford nargue même la Prius rechargeable de Toyota, dont la consommation est estimée à 2,1 litres aux 100 kilomètres.

Cette berline est manifestement ambitieuse à ce chapitre.

Sous le capot, ou en tout cas, un peu partout sous sa carrosserie se cachent les composants d’une mécanique électrique qui demeure pour le moment indéterminée, même si Ford garantit une pile au lithium (une évidence, dans le contexte actuel). La portion thermique de l’équation, elle, est déjà connue : une cylindrée de 2 litres à cycle Atkinson chargera la pile une fois son autonomie purement électrique épuisée, prolongeant ainsi l’autonomie totale du véhicule.

Vu les chiffres avancés par Ford, on présume que le groupe électrique déplacera la Fusion Energi en mode exclusivement électrique au-delà d’une soixantaine de kilomètres par charge, comme le fait déjà la Volt.

Autre inconnue : le prix de détail. Si Ford parvient à amortir le coût de sa technologie électrique à travers son application hybride, sur la Fusion, et son application exclusive sur la Focus Electric, peut-être aurons-nous droit à une aubaine, mais n’espérez pas trop : si elle fait économiser sur le dioxyde de carbone, la voiture électrique n’a pas encore prouvé son abordabilité, sauf à très long terme.

Remarquez, c’est déjà mieux que de bouder dans son coin et nier l’évidence du réchauffement planétaire.

Contenu connexe:

Salon de Toronto 2012 : tous les concepts

Ne manquez rien de l’action!

Angeles Canyon

Tout ceci et plus encore en vous abonnant: