Gumpert apollo : légale sur la route, mais conçue pour la piste

Connaissez-vous la marque Gumpert? Le petit constructeur allemand de véritables bolides de courses homologués pour la route n’existe que depuis 2002, alors que le premier prototype de la Gumpert apollo venait à peine d’être réalisé, et pourtant, sa notoriété a pris beaucoup d’ampleur depuis quelques années. C’est notamment à cause de son passage remarqué à l’émission britannique TopGear, mais également pour son record établi au célèbre circuit du Nürburgring en 2009. Pas mal pour une entreprise qui ne compte que dix années derrière la cravate, n’est-ce pas?

Roland Gumpert, le fondateur de la marque qui porte son nom a tout d’abord œuvré au sein du constructeur Audi et c’est d’ailleurs lui qui a dirigé le développement du premier système à 4 roues motrices « Iltis », le prédécesseur du système actuel quattro. Il a également acquis beaucoup d’expérience en course automobile avec la division Audi Sport à une époque où la marque aux 4 anneaux remportait la majorité des épreuves de rallye international. Le projet apollo a été rendu possible grâce à l’implication de plusieurs passionnés et spécialistes du sport motorisé. À cet effet, le constructeur s’adresse surtout à une clientèle avide de sensations fortes et intéressée par la course automobile. Aujourd’hui, la Gumpert apollo est distribuée à travers le globe en petite quantité bien sûr, à raison d’une centaine de voitures par année seulement.

L’édition Enraged
Au récent Salon de Genève de 2012, Gumpert a profité de son passage pour présenter ses plus récentes évolutions du modèle qui a permis à la division de se faire connaître. La version Enraged est, comme son nom l’indique, plus enragée que jamais, mais demeure complètement légale pour la route. Par rapport au modèle « de base » qui développe seulement 650 chevaux, l’édition Enraged livre une puissance de 780 chevaux à partir de la même motorisation, tandis que le poids total de la voiture est réduit à seulement 1175 kg – à peine plus qu’une Honda Fit à transmission automatique.

Le V8 de 4,2-litres qui se retrouve en position centrale est connu de tous puisque c’est le même bloc qui équipe bon nombre de véhicules Audi depuis des lunes, à la seule différence que ce dernier est coiffé d’un compresseur volumétrique, une solution courante pour atteindre de tels chiffres. Remarquez que l’apollo normale est secondée par deux turbocompresseurs. Associée à cette bagatelle, une transmission séquentielle comptant 6 rapports s’occupe de transmettre toute cette puissance aux seules roues arrière motrices.  

La Gumpert apollo Enraged peut également compter sur un châssis de type tubulaire réalisé en acier au chrome-molybdène, tandis que les panneaux de carrosserie sont tous fabriqués à partir de fibre de carbone de première qualité. Le châssis de l’apollo est tellement rigide qu’il satisfait aux normes du marché européen, en plus de celles de la FIA. En tout, le châssis et la carrosserie ne pèsent que 161 kg. Évidemment, les organes de la suspension ont été pensés pour un usage intensif sur piste, tandis que les énormes freins à disques s’occupent de garantir une distance de freinage minimale.

Pour vous donner une idée des performances brutes de l’apollo, sachez que l’édition la moins puissante de la voiture accomplit son accélération à 100 km/h en 3,1 secondes et sa vitesse maximale est de 360 km/h. Avec l’Enraged, Gumpert entend battre son propre record établit en 2009 sur le circuit du Nürburgring qui avait arrêté le chronomètre à 7 minutes 11 secondes et 57 centièmes. Avec un poids moindre et une puissance additionnelle de 80 chevaux par rapport à la version Sport qui avait réalisé cet exploit, le constructeur Gumpert ne devrait pas avoir trop de problèmes à y arriver. Un dossier à suivre en 2012…

L’apollo R (R pour Racing)
Même si Gumpert n’a pas le palmarès en course automobile de Porsche ou Mercedes-Benz par exemple, ça ne l’empêche pas de développer une version strictement réservée à un usage sur piste. Disons que les clients fortunés du globe le réclamaient depuis longtemps. Gumpert a donc présenté à Genève la plus puissante apollo de l’histoire, la R. Reprenant le châssis de la supervoiture, les ingénieurs ont tout de même réussi à économiser 75 kg additionnels par rapport à l’édition Enraged en enlevant quelques équipements non nécessaires dans un bolide de course.

De 780 chevaux dans l’Enraged, la puissance grimpe à 860 chevaux dans la R, grâce à une pression accrue du compresseur volumétrique, de modifications au niveau de l’allumage et de l’entrée d’air, en plus d’inclure un échappement de course moins restrictif. Puisque la demande pour une telle voiture venait surtout du continent asiatique, Gumpert a pensé à bonifier son système de refroidissement du moteur et de la transmission. C’est que la température peut grimper à des niveaux élevés en Asie!

Notez également la présence d’une boîte de vitesses non synchronisées ou communément appelée « dog box » dans la langue de Shakespeare. Comme pour la boîte séquentielle de la version de route, cette dernière ne requiert pas de pédale d’embrayage.

Ce bref aperçu ne serait pas complet sans parler de l’habitacle de la voiture. Même si la raison première de l’apollo est de battre des records de vitesse, il n’en demeure pas moins que le cockpit est fabriqué avec des matériaux de premier plan comme du suède Alcantara ou du cuir. Bien entendu, les sièges sport font partie de l’équipement, sans oublier le volant de petite taille.
C’est plus sobre à l’intérieur qu’à l’extérieur! Disons que la carrosserie n’a pas la fluidité des voitures exotiques italiennes ou anglaises par exemple. Mais ça, c’est une question de goût, tout simplement.

Contenu connexe:
SRT Viper GTS : l’exotique bien de chez nous















L’histoire (compliquée) de la Vector

Ne manquez rien de l’action!

Angeles Canyon

Tout ceci et plus encore en vous abonnant: