Jeu vidéo québécois : bientôt 20 ans et très turbulent

Jeu vidéo québécois : bientôt 20 ans et très turbulent

L’industrie québécoise du jeu vidéo entre dans sa 20e année. Si elle a de quoi se réjouir, elle n’est pas à l’abri des menaces pour autant. La société française Ubisoft, son plus important acteur, peine à générer des profits durables et est désormais au coeur de rumeurs de rachat non sollicité ; d’aucuns diraient hostile. Et la popularité internationale des jeux québécois reste difficile à établir. Qui assurera les 20 prochaines années de croissance du jeu conçu chez nous ?

La suite : Jeu vidéo québécois : bientôt 20 ans et très turbulent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>