Kia Soul 2014: Le "cube" préféré… le restera

Eh bien quoi: pour chaque Nissan Cube (318 unités) ou Scion xB (674 unités) vendus au Canada, il se vend jusqu’à 24 fois (!) plus de Kia Soul (7560 unités l’an dernier).

C’est dire que la première génération du Cube coréen a réussi quelque chose de bien.

Et ce quelque chose de bien, c’est en partie une offre assez étagée pour que tout le monde y trouve son compte, à commencer par une version de base sous les 16 800$ (plus frais de transport et préparation), avec « petit » moteur et bon niveau d’équipements de base.

Puis, on a droit à des versions plus élaborées avec motorisation plus puissante et un lot de gadgets à faire pâlir d’envie la concurrence.

Même – bonne – recette
Même recette pour cette 2e génération de Kia Soul qui nous arrive à l’automne: la variante de base conservera son quatre cylindres Gamma (1,6L) à injection directe, couplé à une boîte manuelle six vitesses ou à une automatique six rapports, pour… mais attendez, c’est qu’on réduit de 138 à 130 chevaux (et de 123 à 118 lb-pi)!

Ah bon. Ça doit être une question d’optimisation de la consommation en carburant. D’ailleurs, les variantes de base (mais pas celle « huppée », alors savoir pourquoi) pourront recevoir, en option, le dispositif « arrêt-démarrage », qui fait économiser du carburant lors des balades en ville.

Pour les portefeuilles mieux garnis, il y aura toujours ces versions du Kia Soul munies du moteur quatre cylindres Nu (2,0L) qui, nouvellement, adopte l’injection directe. Les transmissions demeurent et si la puissance est identique (à 164 chevaux), on gagne quand même un peu de couple (de 148 à 151 lb-pi).

Côté options, on étire la sauce du confort en 2014 avec le volant chauffant, les places arrière chauffantes, les sièges avant ventilés et le toit panoramique (enfin!).

Pas de turbo… encore
Visuellement, le Kia Soul 2014 s’inspire du prototype Kia Track’ster 2012. Du coup, le sympathique sourire à la calandre se fait plus menaçant, pour une allure moins « bon enfant ».

On remarquera aussi cette espèce de plaque de carrosserie flottante au centre du hayon… Voulez-vous bien nous dire à quoi ça rime? Et qu’en sera-t-il de la visibilité arrière?

Certes, le concept vu au Salon de Chicago il y a un an déjà n’arborait que trois portières, alors que le Kia Soul 2014 conserve ses cinq portières.

Aussi, le Kia Track’ster avait fait table rase sur sa banquette, au profit d’un coffre pour tous les équipements nécessaires à la course automobile.

Car c’est le quatre cylindres turbo (2,0L) qu’on avait glissé sous le capot du prototype, pour 250 chevaux.

Mais… pas un mot sur une possible variante épicée n’a été prononcé au dernier salon de New York, lors du dévoilement mondial du Kia Soul 2014. Ne soyez toutefois pas surpris si, d’ici un an, on entend parler de turbocompression…

Direction électrique, maintenant
Structurellement parlant, le prochain Kia Soul promet une conduite plus intéressante (lire: plus confortable), surtout au niveau de la suspension – bien qu’on conserve la poutre de torsion à l’arrière.

Par contre, il faudra voir ce que ça transmettra comme sensations de la route, cette nouvelle direction électrique (et non plus hydraulique, comme le veut la tendance vers la frugalité en carburant).

Comme pour les derniers produits lancés par Kia (et Hyundai, soit dit en passant), cette direction offrira, de série, l’ajustement en trois modes, soit le confo, le normal ou le sport.

Devinez quel sera notre mode préféré…

Plus grand, mais plus pesant…
C’est sur la plateforme de la nouvelle Kia Forte (et de l’Hyundai Elantra GT) qu’est assemblé (toujours en Corée) le Kia Soul 2014.

Côté dimensions, le véhicule en gagne un peu partout, notamment à l’empattement (20mm de plus), en largeur (15 mm de plus) et en rangement.

Bon, une quinzaine de litres au cargo (pour un total de 685 litres), ce n’est pas la mer à boire, mais l’ouverture du hayon plus large (de 61mm), ça, c’est une bien bonne affaire.

Kia stipule une insonorisation retranchée de 3 décibels, ainsi qu’une rigidité améliorée de 29%, mais ne crie pas trop fort que le « poids » de son Kia Soul a aussi augmenté: la nouvelle génération se fera 45 kg plus lourde…

Contenu connexe:
Le concept Kia Track’ster: urbain et racé à la fois
Kia Soul 2012: Ajustements bienvenus
Rencontre avec Tom Kearns, designer du Kia Soul 2014

Ne manquez rien de l’action!

Angeles Canyon

Tout ceci et plus encore en vous abonnant: