Autofocus.ca

Lada XRAY Concept: La Russie n’a pas dit son dernier mot

Ça fait des années qu'AutoVAZ peine à suivre le courant de modernisme qui souffle sur l'automobile. Avec son concept Lada XRAY, la marque russe pourrait renverser cette tendance.PLUS: BMW Gina : La voiture officielle des Cowboys fringants?PLUS: V...
Ça fait des années qu’AutoVAZ peine à suivre le courant de modernisme qui souffle sur l’automobile. Avec son concept Lada XRAY, la marque russe pourrait renverser cette tendance.
Il faut dire que la société russe a reçu un coup de main de sa nouvelle société mère, la Française Renault-Nissan, qui depuis mai dernier en est désormais le propriétaire majoritaire. Les plus perspicaces verront probablement quelques petites traces de l’influence du groupe automobile dans certains composants de ce concept de VUS à la silhouette résolument moderne.
Pour la petite histoire, ce concept a été dessiné par Steve Mattin, un transfuge de chez Volvo et Mercedes. C’est dans l’air du temps et ça explique pourquoi Lada a soudain des airs de marque de prestige.
Disons que le XRAY nous place devant un véhicule qui est à des années-lumière de ce qui, à une autre époque, était connu sous le nom du Niva. Ah, les souvenirs…
Ceux qui sont familiers avec les plus récents produits griffés de la marque Lada remarqueront également les traits de la Granta, point de départ de ce concept de ce que les Français appellent, comme il se doit, un « crossover » à la Nissan Juke.
D’ailleurs, on parle de véhicule concept car il a été présenté comme tel par AutoVAZ à l’occasion de la plus récente exposition automobile de Moscou, mais rien n’empêcherait la production d’un véhicule qui lui ressemblerait beaucoup.
Même à l’intérieur, où le cuir deux tons brun sur brun est omniprésent, on sent que les designers ont été très terre à terre dans l’élaboration du XRAY. Il suffirait d’une réaction le moindrement positive du public visitant le kiosque du fabricant russe pour que la direction décide de passer à l’étape suivante.
Cela dit, ne retenez pas votre souffle. On doute que Lada fasse un retour fracassant en sol nord-américain de sitôt…

Contenu connexe:
Subaru BRAT 1984 : l’enfant terrible japonais

@mcken