Le jeu vidéo québécois goûte à l’austérité fiscale d’Ottawa

Une mesure du budget provincial annoncée il y a deux semaines permet pour la première fois aux éditeurs québécois d’obtenir le crédit d’impôt de 37,5% sur les coûts de main-d’oeuvre de leurs homologues de propriété étrangère. «Pour les sociétés indépendantes comme la nôtre, c’est …