Mercedes-Benz G 63 AMG 6×6 : 2 essieux, c’est bien, mais 3 c’est mieux!

Il est difficile de classifier la Classe G de Mercedes-Benz. Est-ce un 4×4 pur et dur ou plutôt un VUS luxueux destiné aux plus nantis de ce monde? La vérité, c’est que dans plusieurs cas, le G est un objet de luxe que les gens portent dans les grands centres pour affirmer leur statut social, mais c’est également un redoutable véhicule hors route. Légèrement retouché pour 2013, le constructeur allemand n’avait pas vraiment besoin d’en ajouter. Pourtant, c’est exactement ce qu’il a fait en boulonnant un essieu supplémentaire en plus d’une boîte de chargement à l’arrière de son G.

Voici le G 63 AMG 6×6, une version encore plus extrême du mythique véhicule. Si vous doutiez du statut exotique du G 63 AMG à quatre roues, cette nouvelle édition limitée qui sera produite en très petite quantité l’est assurément. D’ailleurs, le G 63 AMG 6×6 va devenir le deuxième véhicule le plus cher de la gamme derrière la SLS AMG à motorisation électrique.

Inspiré d’un modèle de l’armée
Au cas où vous n’auriez pas encore compris l’appellation 6×6 de ce mastodonte, il s’agit bel et bien d’un véhicule à 6 roues motrices. Le constructeur allemand via sa filiale AMG a en quelque sorte repris le concept d’un Classe G 320 CDI à 6 roues spécialement conçu pour l’armée australienne, mais lui a insufflé tout le luxe nécessaire pour convaincre le plus exigeant client de Dubaï. Après tout, c’est le marché parfait pour ce genre de bestiole.

Le G 63 AMG 6×6 est bien entendu basé sur une plateforme allongé du G régulier. En plus de la boîte, sachez que ce véhicule chouchoute quatre occupants à la fois, l’habitacle étant cossu comme pour les autres produits AMG. Du cuir véritable, en passant par la fibre de carbone, sans oublier les sièges enveloppants recouverts d’Alcantara – il n’y en a que quatre dans ce modèle –, ce modèle 6×6 n’est pas tellement différent des autres G 63 AMG.

Plus gros à tous les niveaux
En termes de dimensions, sachez que ce dernier est 1104 mm plus long, 226 mm plus large et 271 mm plus haut qu’un G 63 AMG conventionnel, ceci étant dû aux roues de 37 pouces et à la suspension surélevée. La garde au sol de ce jouet grandeur nature est de 459 mm, tandis que l’angle d’approche est de 52 degrés, tandis que celui de départ est de 54 degrés. 
 
Le V8 biturbo à injection directe de 5,5-litres est reconduit, lui qui développe tout de même 536 chevaux et un couple tout aussi impressionnant de 560 lb-pi. Le moteur est accouplé à une transmission automatique à 7 rapports. Malgré son poids approximatif de plus de quatre tonnes, le 0-100 km/h devrait être effectué en moins de 6 secondes selon les premiers estimés, tandis que la vitesse maximale serait limitée à 160 km/h à cause des pneumatiques spéciales. À ce sujet, sachez que la pression des pneus peut être modifiée à partir de l’habitacle, question d’avoir la meilleur adhérence sur n’importe quelle surface.

Une bête en hors route
Le G 63 AMG 6×6 envoie 40% du couple à l’essieu du milieu, tandis que les deux autres ont droit à 30% chacun. Il y a cinq différentiels à glissement limité montés à bord qui peuvent envoyer, le cas échéant, jusqu’à 100% du couple à l’une ou l’autre des six roues. Le boîtier de transfert peut faire varier le ratio de 0.87 : 1 pour une conduite sur route à un mode hors route de 2.16 : 1. Bref, le G 63 AMG 6×6 est capable d’explorer la planète entière, mais également de permettre à son conducteur de circuler sur un boulevard.

Au cas où les photos ne seraient pas assez suffisantes, vous pouvez toujours regarder ce vidéo officiel qui en dit long sur les capacités de ce G 63 AMG 6×6.

La production de ce camion exotique spécial devrait débuter d’ici six mois à l’usine Magna-Steyr en Autriche. Mercedes-Benz prévoit en écouler entre 20 et 30 par année. Évidemment, la consommation d’essence sera à l’image du prix élitiste. Heureusement, Mercedes-Benz prévoit installer deux réservoirs d’essence pour les longues randonnées dans le désert. Mais outre ce détail, il faut applaudir Mercedes-Benz d’avoir concocté un véhicule aussi peu conventionnel dans le contexte d’aujourd’hui.

Contenu connexe :

Les 100 ans d’Aston Martin