Mini Clubvan : un (autre) panel, signé Mini cette fois

Mini, la diminutive marque propriété du groupe BMW, dévoilera un panel basé sur le Clubman le mois prochain. Son nom : Clubvan.
Aussi original, donc, que sa fiche technique, qui risque fort d’être identique à celle des autres produits de la marque, Clubman en tête : mécanique à essence de 1,6 litre, avec ou sans turbocompression, et volume utile limité à celui du Clubman, le modèle allongé tiré de la Cooper qui n’est toutefois pas aussi gros que le Countryman, le petit VUS.
Longue histoire courte, on sent que Mini veut être plus terre à terre cette année dans ses véhicules concepts. On a déjà vu le Rocketman, le Paceman et d’autres encore faire dans la démesure de poche. Dans ce cas-ci, c’est loin d’être le cas : on a remplacé les vitres arrière par des panneaux opaques sur lesquels ont a peint le logo d’une entreprise.
Pour Mini, c’est peut-être une façon de s’immiscer dans un créneau qui est présentement assez populaire : celui des véhicules de livraison compacts de la trempe d’un Transit Connect, de Ford. Pour les gens qui considèrent acheter un tel modèle, c’est probablement une façon de se compliquer la vie durant les heures de bureau, à moins de faire dans la confection d’objets miniatures à livrer un par un.
Car contrairement à ce que les photos fournies par Mini laissent entendre, on n’ira jamais ranger un piano à queue dans le coffre d’un Clubvan, encore moins un sofa.
N’empêche. Plantez un moteur électrique sous le capot de ce véhicule et vous obtenez sans doute un modèle idéal pour les courriers urbains en quête d’utilité, d’agilité et d’autonomie à rabais.
Si c’est le cas, alors là, on a peut-être un gagnant…
On le saura le mois prochain, le Clubvan sera dévoilé à Genève.