Autofocus.ca

Nissan Altima 2013: Moins coûteuse, moins lourde, moins gourmande

Comme plusieurs autres, Nissan s'est fixé l'objectif de réduire la consommation de ses véhicules de 35 % d'ici 2016. La nouvelle Altima dicte la voie à suivre.PLUS: Les photos du Salon de New York édition 2012PLUS: Infiniti LE Concept : Plus qu'...
Comme plusieurs autres, Nissan s’est fixé l’objectif de réduire la consommation de ses véhicules de 35 % d’ici 2016. La nouvelle Altima dicte la voie à suivre.
La nouvelle génération de la populaire berline intermédiaire japonaise (c’est le deuxième modèle le plus populaire aux États-Unis derrière la Toyota Camry) incarne du moins la stratégie adoptée par Nissan afin de se conformer à la norme américaine sur la consommation des véhicules neufs, qui impose une moyenne de 6,9 litres aux 100 kilomètres pour les voitures qui seront mises en vente en 2016.
Consommant 6,2 litres aux 100 kilomètres sur autoroute, l’Altima 2013 n’y arrive pas tout à fait quand elle circule en ville, mais c’est tout de même une amélioration notoire par rapport aux générations précédentes de cette voiture, qui a déjà été un des cancres à ce chapitre.
Outre les révisions mécaniques, la voiture a été allégée de 35 kilos. En prime, la boîte de transmission à variation continue (CVT) est désormais la norme sur les deux versions de la berline, que la cylindrée soit le 2,5 litres ou le 3,5 litres. Cette boîte a été revue en profondeur. Ses composants internes génèrent 40 % moins de friction. Autre détail aidant à réduire sa consommation, le rapport maximal des poulies a été revu afin de réduire le régime moteur sur autoroute.
Quelques innovations n’ont pas à voir avec la consommation. La voiture hérite ainsi d’une nouvelle suspension arrière intégrant ce que Nissan appelle son Active Understeer Control, un système électronique assurant une meilleure tenue de route que l’antidérapage, tout en étant plus discret du point de vue du conducteur.
Faudra le voir pour le croire.
À l’intérieur, c’est le nouveau système Nissan Connect qui retient l’attention. Il intègre la radio internet Pandora, une fonction d’envoi d’itinéraires à partir de Google Maps, ainsi qu’un outil de messagerie à commande vocale. Un affichage logé parmi les cadrans derrière le volant ajoute de l’information sur l’état du véhicule.
Changement le moins apparent, les baquets ont été conçus avec la NASA, rien de moins. Leur design vise à minimiser la fatigue, à assurer une bonne circulation sanguine et à réduire au strict minimum les points de pression.
Avis aux intéressés, la voiture sera mise en marché au début de l’été à un prix de détail de 26 698 $, soit 1600 $ de moins qu’une Altima 2012 équipée des mêmes composants. 

@mcken

On dira ce qu'on va voudra (et je l'ai déjà fait dans le passé) mais deux #HomePod en #stéréo c'est vraiment une ex… https://t.co/5PcKpUKU5j
- samedi Sep 22 - 10:29

[VIDÉO] Mise à l'essai de l'Apple Watch Series 4. Voici nos impressions https://t.co/CTADIu2uUE #AppleWatch https://t.co/A3bB12UBBs
- vendredi Sep 21 - 7:56