Pontiac Firebird Blackhawk par ASC : du muscle exotique

En voyant les photos de ce ponycar américain noir au possible, vous vous demandez probablement si j’ai perdu la tête. Ne craignez rien, tout va bien de ce côté! Bien entendu, cette Pontiac retravaillée devrait normalement être classée dans la catégorie des monstres de Detroit, et non dans la rubrique des voitures exotiques. Vous avez totalement raison!

Pourtant, cette Pontiac baptisée Blackhawk pour des raisons évidentes possède beaucoup de points en commun avec les meilleurs bolides exotiques de la planète. La ligne de ce classique des années 70 est superbe, voire même sinistre, et il y a également quelques détails qui ont été ajoutés à cette Pontiac dans le but d’améliorer l’aérodynamisme. Le diamètre des jantes est immense, comme la plupart des véhicules modernes d’ailleurs, mais les freins à disques sont eux aussi imposants, question de garantir un freinage à la hauteur. Et, surtout, la pièce de résistance se trouve sous le capot de cette bête noire. En effet, le V8 ne développe plus tout à fait la même puissance d’antan.  

En lieu et place, on retrouve plutôt un V8 Pontiac de 454 pouces cubes qui est lui-même gavé par deux énormes turbocompresseurs. Évidemment, tous ces ajouts se doivent d’être adéquatement ventilés par des refroidisseurs. Vous vous demandez peut-être combien cette Firebird développe désormais en termes de chevaux-vapeurs? 400? 500? Plutôt 1200, un chiffre qui frise la folie et qui est équivalent à la puissance que développe une Bugatti Veyron Super Sport. Toutefois, contrairement à la voiture de production la plus rapide au monde, c’est une transmission manuelle à 5 rapports qui est accouplée à cette folle mécanique.

Heureusement, les sorciers de l’entreprise All Speed Customs ont pensé à mettre à jour les organes de la suspension. Cette dernière est désormais entièrement ajustable, la voiture ayant été abaissée de 3 pouces au passage. Le système de freinage a lui aussi été troqué pour un ensemble complet du fournisseur Wildwood, avec des étriers à 6 pistons à l’avant et 4 pour l’arrière, le tout enveloppant des disques ventilés de 14 pouces de diamètre. Pour compléter cette opération tenue de route, les pneumatiques ont également été élargies (12,5 pouces à l’arrière, 10 pouces à l’avant), tandis que les jantes en aluminium de 19 pouces à l’avant et 20 pouces à l’arrière  complètent ce tour d’horizon.

Les plus fins auront aussi remarqué que le capot comporte des entrées d’air plus généreuses, que le pare-chocs avant  incorpore un aileron, et que les feux antibrouillard s’avèrent plus modernes. Parlant d’aileron, celui qui trône à l’extrémité du coffre a été allongé dans le but d’améliorer la stabilité à haute vitesse. Finalement, le diffuseur arrière contribue également à stabiliser la Pontiac.

Finalement, l’habitacle n’a pas été laissé intact lui non plus. Le futur propriétaire voulait une voiture moderne à tous les niveaux, à l’exception de la carrosserie, bien sûr. Le tableau de bord conserve son look d’antan. Les jauges sont originales, mais ont été reconditionnées pour l’occasion. Il n’est d’ailleurs plus nécessaire de trimbaler une clé pour démarrer la voiture puisqu’une clé intelligente est maintenant intégrée à l’ensemble.

Les sièges Corbeau plus enveloppants que ceux d’époque ont été recouverts de cuir, un peu comme plusieurs portions de l’habitacle d’ailleurs. Notez également la présence d’un arceau de sécurité en 5 points. Le pommeau du levier de vitesse respecte la tradition, mais des jauges supplémentaires ont été placées devant ce dernier.

Pour l’instant, ce projet issu de la firme ASC demeure la vision unique de son propriétaire, Tom Conkright. Bien sûr, il est tout à fait normal que cette Firebird Blackhawk fasse déjà l’envie de bon nombre d’amateurs du modèle américain. La question qui demeure : est-ce qu’ASC pourrait être tentée de reproduire ce modèle en petite série? Ça reste à voir…

Contenu connexe:
Falcon F7 Series I : la sportive qui a volé Detroit
Hennessey Venom GT Spyder 2013 : les cheveux au vente à 432 km/h!
Auto Rétro : déjà 18 mois de passion automobile (30 photos)

Pontiac Firebird Blackhawk par ASC : du muscle exotique

En voyant les photos de ce ponycar américain noir au possible, vous vous demandez probablement si j’ai perdu la tête. Ne craignez rien, tout va bien de ce côté! Bien entendu, cette Pontiac retravaillée devrait normalement être classée dans la catégorie des monstres de Detroit, et non dans la rubrique des voitures exotiques. Vous avez totalement raison!

Pourtant, cette Pontiac baptisée Blackhawk pour des raisons évidentes possède beaucoup de points en commun avec les meilleurs bolides exotiques de la planète. La ligne de ce classique des années 70 est superbe, voire même sinistre, et il y a également quelques détails qui ont été ajoutés à cette Pontiac dans le but d’améliorer l’aérodynamisme. Le diamètre des jantes est immense, comme la plupart des véhicules modernes d’ailleurs, mais les freins à disques sont eux aussi imposants, question de garantir un freinage à la hauteur. Et, surtout, la pièce de résistance se trouve sous le capot de cette bête noire. En effet, le V8 ne développe plus tout à fait la même puissance d’antan.  

En lieu et place, on retrouve plutôt un V8 Pontiac de 454 pouces cubes qui est lui-même gavé par deux énormes turbocompresseurs. Évidemment, tous ces ajouts se doivent d’être adéquatement ventilés par des refroidisseurs. Vous vous demandez peut-être combien cette Firebird développe désormais en termes de chevaux-vapeurs? 400? 500? Plutôt 1200, un chiffre qui frise la folie et qui est équivalent à la puissance que développe une Bugatti Veyron Super Sport. Toutefois, contrairement à la voiture de production la plus rapide au monde, c’est une transmission manuelle à 5 rapports qui est accouplée à cette folle mécanique.

Heureusement, les sorciers de l’entreprise All Speed Customs ont pensé à mettre à jour les organes de la suspension. Cette dernière est désormais entièrement ajustable, la voiture ayant été abaissée de 3 pouces au passage. Le système de freinage a lui aussi été troqué pour un ensemble complet du fournisseur Wildwood, avec des étriers à 6 pistons à l’avant et 4 pour l’arrière, le tout enveloppant des disques ventilés de 14 pouces de diamètre. Pour compléter cette opération tenue de route, les pneumatiques ont également été élargies (12,5 pouces à l’arrière, 10 pouces à l’avant), tandis que les jantes en aluminium de 19 pouces à l’avant et 20 pouces à l’arrière  complètent ce tour d’horizon.

Les plus fins auront aussi remarqué que le capot comporte des entrées d’air plus généreuses, que le pare-chocs avant  incorpore un aileron, et que les feux antibrouillard s’avèrent plus modernes. Parlant d’aileron, celui qui trône à l’extrémité du coffre a été allongé dans le but d’améliorer la stabilité à haute vitesse. Finalement, le diffuseur arrière contribue également à stabiliser la Pontiac.

Finalement, l’habitacle n’a pas été laissé intact lui non plus. Le futur propriétaire voulait une voiture moderne à tous les niveaux, à l’exception de la carrosserie, bien sûr. Le tableau de bord conserve son look d’antan. Les jauges sont originales, mais ont été reconditionnées pour l’occasion. Il n’est d’ailleurs plus nécessaire de trimbaler une clé pour démarrer la voiture puisqu’une clé intelligente est maintenant intégrée à l’ensemble.

Les sièges Corbeau plus enveloppants que ceux d’époque ont été recouverts de cuir, un peu comme plusieurs portions de l’habitacle d’ailleurs. Notez également la présence d’un arceau de sécurité en 5 points. Le pommeau du levier de vitesse respecte la tradition, mais des jauges supplémentaires ont été placées devant ce dernier.

Pour l’instant, ce projet issu de la firme ASC demeure la vision unique de son propriétaire, Tom Conkright. Bien sûr, il est tout à fait normal que cette Firebird Blackhawk fasse déjà l’envie de bon nombre d’amateurs du modèle américain. La question qui demeure : est-ce qu’ASC pourrait être tentée de reproduire ce modèle en petite série? Ça reste à voir…

Contenu connexe:
Falcon F7 Series I : la sportive qui a volé Detroit
Hennessey Venom GT Spyder 2013 : les cheveux au vente à 432 km/h!
Auto Rétro : déjà 18 mois de passion automobile (30 photos)

Ne manquez rien de l’action!

Angeles Canyon

Tout ceci et plus encore en vous abonnant: