Autofocus.ca

Smart Forstars : Une banquette arrière s’en vient à grands pas chez Smart

Ça fait des années que Smart dit vouloir lancer une nouvelle microvoiture à quatre places. Le concept Forstars, introduit cet automne, pourrait concrétiser cette volonté.PLUS: Ces prototypes qui ont vu le jour : les voitures du peuplePLUS: Merce...
Ça fait des années que Smart dit vouloir lancer une nouvelle microvoiture à quatre places. Le concept Forstars, introduit cet automne, pourrait concrétiser cette volonté.
Ce concept d’une Smart à quatre places et, surtout, à toit panoramique en partie escamotable, sera fort vraisemblablement dévoilé au Mondial de l’automobile de Paris, en octobre. Si la filiale de Daimler obtient le feu vert, on soupçonne qu’on verra ce concept évoluer tranquillement vers un modèle de production qui, jusqu’ici, est connu sous le nom de Forfour.
Ce concept est d’ailleurs lui-même dérivé du Smart For us, dévoilé à Detroit en janvier dernier.
Ça ferait une Smart à quatre places prête pour s’attaquer au marché nord-américain, où les microvoitures commencent à se tailler une niche intéressante, sinon volumineuse. Dans ce créneau, la Fortwo souffre toutefois d’un espace pour les passagers limité, comparativement à une iQ, de Scion, ou une éventuelle Spark, de Chevrolet.
Pour définir le concept Forstars, Smart utilise une expression typique du jargon automobile moderne : il s’agit d’un « SUC », un coupé utilitaire sportif, et de grâce, évitez les jeux de mots avec l’acronyme.
Au total, ce modèle fait 3,55 mètres de long, une longueur hors tout sensiblement prolongée, mais tout de même plutôt courte pour une automobile, en tout cas, de nos jours.
Ça laisse assez de place pour une certaine créativité, du côté de l’habitacle. Notamment, un rétroviseur qui n’en est pas un, mais qui est plutôt un socle pour iPhone sur l’écran duquel s’affiche l’image tirée d’une caméra logée sur le hayon. Pourquoi faire simple, hein?
Le téléphone intelligent remplit d’autres fonctions aussi : il commande un projecteur qu’on trouve sur le capot et qui envoie une image sur le mur de son choix, pour une expérience de ciné-parc sur demande. Le son est évidemment transmis à la sono du véhicule.
Parlant de capot, notez que sous celui-ci se trouve non pas une petite cylindrée à essence ou diesel, mais plutôt un moteur électrique de 60 kilowatts. C’est suffisant pour déplacer la diminutive bête en ville sans polluer et sans tomber dans le panneau des pétrolières.
Reste à voir ce qui, de tout cela, restera après l’exposition automobile parisienne…

@mcken