Toyota Corolla Furia Concept : Fast and… Furia?

Une Toyota agressive? Ben voyons. Une Toyota Corolla agressive? Re-ben voyons. Pourtant, c’est ce que laisse présager le Corolla Furia Concept. Tout juste dévoilé au salon de Détroit, il tente de prouver que Toyota peut, lui aussi, « pogner les nerfs », côté design. Mais… est-ce qu’on y croit?

Ce n’est pas comme si la Toyota Corolla ne se vendait pas. De fait, avec 40 millions d’exemplaires cédés en 45 ans d’histoire, la compacte se targue d’être la voiture la plus vendue de tous les temps. Oui, oui, même devant la Volks Beetle.

Mais que voulez-vous, si la réputation de la voiture en est une de fiable et de bon rapport qualité-prix, elle en est aussi une d’ennuyante à mourir. Autant à regarder qu’à conduire. 

Et avec la 11e génération qui entamera son règne plus tard cette année (on parle de l’été 2013), Toyota voulait « fesser » un grand coup. Entre donc en scène son concept Corolla Furia, qui montre ce que sera – ou rêve d’être – la prochaine mouture 2014.

Couleur Fuego Furriosos
Visuellement, ça frappe, en effet. Surtout avec cette teinte Fuego Furriosos (feu furieux, pour les intimes) et ces roues de 19 pouces, alors que l’actuelle génération n’offre pas plus que des 16 pouces.

Le pare-brise, très incliné, surmonte un court capot qui se termine par une calandre contrastée en noir, découpée en presque transfuge des grilles en forme de sablier, la nouvelle signature visuelle de Lexus.

Comme pour la nouvelle grande soeur Avalon, les minces phares avant se réunissent une ligne de chrome qui traverse la devanture. Et derrière, les phares (évidemment des DEL, selon la tendance) s’étirent en sourcil jusqu’au point central, dans une allure qui se veut « techno ». 

Notez, au passage, les embouts d’échappement en trapèze qui s’intègrent au pare-chocs.

Toujours pas de « hatchback »
Donc, ça frappe. Mais… est-ce joli? À date, les forums automobiles parlent d’une reprise de… la Honda Civic, avec quelques années de retard. Plus personnellement, nous voyons un peu de Kia là-dedans, ce qui n’est pas un reproche en soi.

Nous voyons aussi une étude de style qui tente de marier la modernité et la technologie à des lignes plus expressives, plus athlétiques. Toyota appelle ça du « dynamisme iconique ».

Ce que nous ne voyons pas, cependant, c’est une variante à cinq portes, qui aurait pu joindre les rangs des Ford Focus, Hyundai Elantra, Mazda3 et Subaru Impreza, qui s’offrent en version à hayon.

Espérons…
Et ce que nous n’entendons pas non plus, c’est parler de… sportivité. De fait, lors du dévoilement du Toyota Corolla Furia Concept, à la mi-janvier à Détroit, aucun mot n’a été pipé quant à la motorisation qui prendra place sous le capot. 

Espérons qu’on remplacera l’actuel quatre cylindres (1,8 litre) qui, avec ses 132 chevaux, développe pas mal moins de vigueur que la moyenne des autres compactes d’aujourd’hui (160 chevaux).

Espérons également que la désuète, voire l’antique boîte automatique quatre rapports tirera définitivement sa révérence. Y’a quelqu’un qui veut bien dire à Toyota que les transmissions automatiques six rapports se sont démocratisées? Et qu’on accueille même quelques boîtes à sept rapports?

Plus longue, mais moins haute
Côté dimensions, le prototype Furia annonce que la prochaine Corolla sera 8cm plus longue – et d’empattement 10cm plus long. Quand même. Et style plus agressif oblige, la caisse pourrait être de 4cm moins haute. 

Reste à savoir ce qui, du look « furieux » arboré par le véhicule-concept, sera conservé lors de la production. Déjà, quelques photos-espions montrent, sur le web, que la cabine qui semble se redresser les épaules vers l’arrière a été conservée.

Parlant production: avec la 11e génération de Corolla, Toyota jure que 100% des unités vendues en Amérique du Nord (contre 97%, actuellement) seront produites sur notre continent – notamment à l’usine ontarienne de Cambridge.

Contenu connexe:

Toyota Corolla Furia Concept : Fast and… Furia?

Une Toyota agressive? Ben voyons. Une Toyota Corolla agressive? Re-ben voyons. Pourtant, c’est ce que laisse présager le Corolla Furia Concept. Tout juste dévoilé au salon de Détroit, il tente de prouver que Toyota peut, lui aussi, « pogner les nerfs », côté design. Mais… est-ce qu’on y croit?

Ce n’est pas comme si la Toyota Corolla ne se vendait pas. De fait, avec 40 millions d’exemplaires cédés en 45 ans d’histoire, la compacte se targue d’être la voiture la plus vendue de tous les temps. Oui, oui, même devant la Volks Beetle.

Mais que voulez-vous, si la réputation de la voiture en est une de fiable et de bon rapport qualité-prix, elle en est aussi une d’ennuyante à mourir. Autant à regarder qu’à conduire. 

Et avec la 11e génération qui entamera son règne plus tard cette année (on parle de l’été 2013), Toyota voulait « fesser » un grand coup. Entre donc en scène son concept Corolla Furia, qui montre ce que sera – ou rêve d’être – la prochaine mouture 2014.

Couleur Fuego Furriosos
Visuellement, ça frappe, en effet. Surtout avec cette teinte Fuego Furriosos (feu furieux, pour les intimes) et ces roues de 19 pouces, alors que l’actuelle génération n’offre pas plus que des 16 pouces.

Le pare-brise, très incliné, surmonte un court capot qui se termine par une calandre contrastée en noir, découpée en presque transfuge des grilles en forme de sablier, la nouvelle signature visuelle de Lexus.

Comme pour la nouvelle grande soeur Avalon, les minces phares avant se réunissent une ligne de chrome qui traverse la devanture. Et derrière, les phares (évidemment des DEL, selon la tendance) s’étirent en sourcil jusqu’au point central, dans une allure qui se veut « techno ». 

Notez, au passage, les embouts d’échappement en trapèze qui s’intègrent au pare-chocs.

Toujours pas de « hatchback »
Donc, ça frappe. Mais… est-ce joli? À date, les forums automobiles parlent d’une reprise de… la Honda Civic, avec quelques années de retard. Plus personnellement, nous voyons un peu de Kia là-dedans, ce qui n’est pas un reproche en soi.

Nous voyons aussi une étude de style qui tente de marier la modernité et la technologie à des lignes plus expressives, plus athlétiques. Toyota appelle ça du « dynamisme iconique ».

Ce que nous ne voyons pas, cependant, c’est une variante à cinq portes, qui aurait pu joindre les rangs des Ford Focus, Hyundai Elantra, Mazda3 et Subaru Impreza, qui s’offrent en version à hayon.

Espérons…
Et ce que nous n’entendons pas non plus, c’est parler de… sportivité. De fait, lors du dévoilement du Toyota Corolla Furia Concept, à la mi-janvier à Détroit, aucun mot n’a été pipé quant à la motorisation qui prendra place sous le capot. 

Espérons qu’on remplacera l’actuel quatre cylindres (1,8 litre) qui, avec ses 132 chevaux, développe pas mal moins de vigueur que la moyenne des autres compactes d’aujourd’hui (160 chevaux).

Espérons également que la désuète, voire l’antique boîte automatique quatre rapports tirera définitivement sa révérence. Y’a quelqu’un qui veut bien dire à Toyota que les transmissions automatiques six rapports se sont démocratisées? Et qu’on accueille même quelques boîtes à sept rapports?

Plus longue, mais moins haute
Côté dimensions, le prototype Furia annonce que la prochaine Corolla sera 8cm plus longue – et d’empattement 10cm plus long. Quand même. Et style plus agressif oblige, la caisse pourrait être de 4cm moins haute. 

Reste à savoir ce qui, du look « furieux » arboré par le véhicule-concept, sera conservé lors de la production. Déjà, quelques photos-espions montrent, sur le web, que la cabine qui semble se redresser les épaules vers l’arrière a été conservée.

Parlant production: avec la 11e génération de Corolla, Toyota jure que 100% des unités vendues en Amérique du Nord (contre 97%, actuellement) seront produites sur notre continent – notamment à l’usine ontarienne de Cambridge.

Contenu connexe:

Ne manquez rien de l’action!

Angeles Canyon

Tout ceci et plus encore en vous abonnant: